Faut-il douter pour philosopher? (TL)

Première copie de l'année pour cette élève de TL. Note obtenue : 15/20. Je précise que toute note est à relativiser car elle dépend de la classe et du moment : ce devoir aurait été largement plus développé en fin d'année, et aurait mérité à être nourri des sceptiques et de Descartes...

Je précise que cette élève a obtenu 16/20 au bac (session 2006), et est maintenant en prépa littéraire.


Introduction

L’idée première de la philosophie est de remettre en question ses opinions qui ne sont que des idées préconçues, or il paraît difficile d’imaginer une méthode autre que le doute pour cette remise en question. En effet, comment pourrait-on philosopher sur la religion, c’est à dire avoir une vérité objective dessus, sans douter de sa propre religion? Cet état d’incertitude qu’est le doute paraît donc essentiel à la philosophie. Mais d’un autre côté, ne pourrait-on pas fixer des limites aux vertus du doute? La philosophie est censée nous permettre d’accéder à la paix de l’esprit, mais on peut se demander de quelle manière on peut être en paix si on se pose constamment des questions, si à force de douter on n’arrive plus à faire des choix. Se pose donc la question de savoir si le doute permet de développer un esprit critique ou s’il mène à un état d’irrésolution où il nous est impossible de faire des choix.

Première partie

Le principe de la philosophie est une remise ...

Pour accéder à la suite de la copie, entre votre code ci-dessous

Paiement sécurisé par Rentabiliweb
Solutions de paiements sécurisés
Secure payment solution
Choisissez votre pays et votre moyen de paiement pour obtenir votre code
Please choose your country and your kind of payment to obtain a code
Votre navigateur doit accepter les cookies
Please check that your browser accept the cookies